Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 10:40
Voilà une question que la plupart des acteurs se posent, des investisseurs aussi, des sociétés de taxi peut-être : à combien de motos peut-on arriver avant saturation du marché ?

Aujourd'hui, il est estimé à Paris environ 200 à 250 véhicules selon les mois (entre les arrivées de nouveaux entrants et les départs de ceux qui s'appercoivent que le métier n'est pas si facile) et environ une quinzaine de motos en Province....

Pour comparaison, le marché des taxis est quant à lui composé sur Paris d'environ 15 000 véhicules et le gouvernement vient d'annoncer la mise sur le marché de 4 000 licences supplémentaires d'ici à 2012 portant le nombre de taxis parisiens (et banlieue) à 19 000 unités environ.

On estime que près de 50% des trajets en taxi sont effectués par des personnes seules et qu'un taxi effectue environ 15 courses par jour. On peut donc estimer que sont effectués par jour à Paris 285 000 trajets individuels chez les taxis. Si 3% de ces trajets sont effectués par des motos-taxis cela porte à environ 8500 trajets par jour. Une moto-taxi effecutant en moyenne 8 trajets par jour, il faudrait environ 1 000 motos taxis à Paris pour répondre à cette offre (en 2012)... soit une belle marge de progression encore à venir. Ce chiffre n'est d'autant pas irréaliste que chez les sociétés qui consomment volontairement (à savoir dont les achats ont signé un véritable contrat avec des sociétés de motos taxis), la part d'usage  des motos taxis par rapport aux taxis traditionnels représente souvent plus de 20%..

Voilà un marché qui pourrait intéresser les acteurs du taxi déjà en place.

Attention toutefois aux effets contraignants d'une réglementation qui aura peut-être pour effet de mettre des barrières à l'entrée et limiter le nombre d'acteurs..

Concernant la Province, il semble encore tôt pour savoir quel est le véritable marché. Certaines sociétés qui sont présentes sur ce marché depuis plusieurs années n'ont pas encore réussi à créer un véritable volume suffisant pour signifier une véritable demande.

Donnez votre avis...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HD 13/10/2009 16:42


A mon sens, les marchés et potentiels sont liés entre Paris et la province. Le client utilise un moyen de transport pour se rendre de Paris à ... et vis et versa. Ainsi l'intérêt réel est
d'envisager une politique Nationale de développement, la difficulté pour les provinciaux de jauger ce potentiel reste pleine et entière.
Merci, HD.


Citybird 16/10/2009 23:28


Le raisonnement est très juste. Il est toutefois compliqué, de notre point de vue, de gérer le développement en Province en parallèle d'une forte croissance à Paris, sans risquer de se disperser et
manquer d'attention sur l'ensemble. Toutefois, Citybird n'exclut pas par exemple de se développer en Provinc sur le mode de sa flotte de Débordement (cf article correspondant)


nip bike 20/07/2008 14:42

En effet il y a encore de quoi faire sur la région parisienne pour les mois à venir. La professionnalisation du "taxi moto" sera un plus pour la clientèle et les personnes qui font ce métier.

Comme, pour le moment, l'état ne veux pas prendre position sur le domaine et que les pouvoirs publics jouent entre deux lois (95-66 et faux taxi), il y a encore des choses a faire pour travailler dans de bonnes conditions et en bonne intelligence avec nos amis de la répression...

Pour la province il y a encore un travail de communication a faire pour que cela prenne vraiment, comme pour la région parisienne depuis quelques années.