Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 10:46

remontées de filesFaisant suite à la première réunion du 23 janvier dernier, s'est tenue jeudi 16 février une deuxième réunion visant à réellement démarrer les travaux, par la constitution de plusieurs groupes de travail avec des thématiques devant permettre au Préfet de rendre ses recommandations au mois de Juin.

 

Car le sujet est plus complexe qu'il n'y parait à bien des égards.

 

Première information d'importance toutefois et apportée par la FFMC cette fois présente à la réunion : non seulement ce n'est pas la première réunion du genre mais par ailleurs, un décret avait déjà été rédigé par le passé dès 1999, qui n'avait pas eu l'aval du Ministère de l'Intérieur. Ce décret ayant été issu de longues discussions là aussi menées par des experts de divers horizons il est apparu à tous qu'en prendre connaissance relevait du bon sens plutôt que de repartir de 0. En outre, d'autres réunions en 2005 et 2006 avaient également permis d'avancer sur le même sujet.

 

Les thématiques à aborder seront donc, au cours des prochaines semaines les suivantes :

 

- quels types de véhicules pourra être concerné par la remontée de files ? question à laquelle il est de moins en moins facile à répondre si l'on considère les différentes évolutions en terme de véhicules : 2 roues (moins de 50 cm3, plus) , 3 roues (MP3 mais quid des Trikes, Spiders etc...) 4 roues "étroits" (quid de la Twizzy à venir ?)....

 

- quelles voies seront concernées : doit-on séparer l'urbain du peri urbain,la file à sens unique (périph autoroute) ou les doubles sens avec intersection (ville, départementales, etc..) combien de files au minimum pour effectuer une remontée de files ? Le tout doit être homogène à travers le territoire car il semble que les pratiques ne soient pas forcément les mêmes à Paris ou à Marseille.

 

- quelles manoeuvres : rentrer dans une file, en sortir, quelle vitesse dans la file, quelle signalisation, quel partage de la route avec les autres usagers etc...

 

- quels accidents éviter et quelle responsabilité en cas d'accident 

 

- Equipements de protection : quelle protection individuelle et quelle protection passager ? si plusieurs intervenants s'accordent à dire que le sujet est suffisamment vaste pour être traité à part entière et qu'il ne faudrait pas qu'il soit perçu comme un échange de bon procédé, ce sujet fait partie intégrante de la discussion globale de sécurité routière..

 

- quelle réglementation : une fois l'ensemble des définitions de la remontée de file, encore faut-il produire une réglementation simple, homogène, comprise aussi bien par les motos mais aussi les autres usagers (voitures, piétons) qui seront forcément impactés par une nouvelle pratique "officielle". Enfin, les forces de l'ordre doivent également s'y retrouver facilement et la réglementation doit être simplement appicable.

 

- quelle communication : avant même sa mise en place, la réglementation doit évidemment faire l'objet d'une campagne de communication afin d'informer tous les usagers concernés, mais également les futurs usagers (formation au permis par exemple)...

 

Les différents groupes de travail devront rendre leur recommandations sur chaque sujet selon un calendrier défini et s'appuieront sur des témoignages d'experts divers.

 

Le moto taxi représenté par Citybird en tant que membre permanent du groupe de discussions fera l'objet d'auditions sur tout le territoire, afin d'utiliser l'expérience de motards professionnels ayant à parcourir tous les mois plusieurs milliers de kilomètres en milieu urbain et péri urbain. Seront ainsi consultés Pascal Yamin, gérant de Motoway chauffeur de moto taxi depuis plusieurs années à Lyon puis à Paris (partenaire Citybird)  et membre de la FNTDR (Fédération Nationale du Transport en 2 roues)  regroupant les professionnels de la moto) ainsi que Didier Heurtier , dirigeant de la société Trezalheure sur Marseille mais également président de l'UFTM (Union Française du Transport à Moto) qui regroupe plusieurs adhérents en Province (Bordeaux Lyon Dijon Marseille,..) et qui pourra de ce fait synthétiser les pratiques en Province. Sur Paris également, la société Vigie 2 roues a proposé l'audition de Raymond Loizeaux, chauffeur de la société Motocab et ancien pilote de la Brigade Motocyclise. L'expérience de ces pilotes de moto taxi sera très instructive sur la plupart des points soulevés.


 


 


 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Automobiliste 11/07/2012 00:51

Autant la tolérance actuelle ne me dérange pas mais de là à l'autoriser, on va droit dans le mur ! Avec déjà 1 motard sur 2 qui se croit dans leur bon droit avec des coups d'accélérateur ou de
klaxonne qui signifie "casse toi pove con".
Si on l'autorise, alors les automobilistes reste prioritaire et en cas d'accident, il peut fouillé dans les poches du cadavre, remplir le constat, prendre dans le porte monnaie des indemnités liée
a cette perte de temps et se barré !