Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 12:12

remontées de filesDans le cadre de la mission ministérielle chargée d'étudier la légalisation de la remontée de files, le sujet des EPI a été insérée dans le champs de la discussion, la volonté étant de diminuer l'impact des accidents non mortels qui pourraient survenir en cas d'officialisation de la pratique.

Ainsi que nous l'avions abordé lors de d'un article consacré à la réunion de travail au Minsitère des Transports (mais rappelons le sous l'égide du Minsitère de l'Intérieur), le sentiment qui consiste à lâcher du lest d'un côté pour imposer des nouvelles contraintes de l'autre domine parmis les participants.

Pour autant, tous les défenseurs de la pratique de la moto s'entendent également sur le fait qu'un équipement protecteur de qualité est indispensable à la pratique du 2 roues : un choc, une glissade, même à petite vitesse peut laisser des séquels visibles qui peuvent être évités grâce à des protections de type blouson renforcé. De la même manière, un casque non équipé de visière et non attaché ne garantira pas une même intégrité physique d'un équipement de qualité intégral.

 

L'objet de la réunion était toutefois de considérer ce qui pourrait ou devrait être rendu obligatoire dans la pratique du 2 roues, étant entendu que pour rendre quelque chose obligatoire il faut passer par une loi puis la rendre applicable.

Autant dire que parmis tous les intervenants qu'ils soient de la FFMC, des différents fabricants d'équipements (qui auraient un réel intérêt à voir une loi imposer le port de tel ou tel type d'équipement en sus du casque, .. il y a une quasi unanimité pour juger que l'obligation ne consituerait pas une réelle solution. La formation et l'éducation seraient selon les participants en effet largement plus efficaces.

 

En outre, et pour revenir à l'applicabilité, les bonnes questions ont été posées et les réponses évidentes : comment les forces de l'ordre (qui par ailleurs sont régulièrement en défaut d'équipement en été puisque les motards de la police conduisent souvent bras nus pendant cette période), comment feraient-elle pour de loin constater qu'un blouson noir serait conforme à telle ou telle réglementation par rapport à un autre blouson noir. A noter d'ailleurs que la réglementation belge récemment mise en place impose simplement que les bras soient couverts : ainsi un simple k-way suffirait à être en règles, alors que dans la pratique, un tel vêtement serait limite plus dangereux que de conduire les bras nus, le matériaux pouvant s'incruster dans la peau en cas de glissade.

 

A noter un son de cloche un peu différent du côté du moto taxi : en effet, déjà très utilisateurs d'équipements tant pour les conducteurs que pour les passagers, les moto taxi semblent favorables à l'obligation du port d'EPI, rejoignant en ce sens quelques voix qui pensent qu'il faudrait savoir distinguer les pratiques loisirs des pratiques professionnelles. 

 

En outre, la profession du moto taxi a tenu à attirer l'attention sur la détectabilité des motos par les autres usagers qui semble être la plus à même de réduire le risque d'accident : si plusieurs dispositifs , notamment lumineux (par exemple le "RVR" semblent se développer permettant à la moto d'être mieux vue par les autres usagers, reste que la loi n'autorise aujourd'hui qu'un éclairage limité ce qui existe sur les motos sans rajout...

 

Une autre approche également évoquée aura été celle consistant à impliquer les assureurs dans le processus de responsabilisation vis à vos des équipements, par exemple en jouant sur la prime d'assurances.

 

En tant que participant à la question je tiens de nouveau à remercier les représentants de la FNTDR (son Président Thierry Menin et Pascal Yamin, gérant de Motoway, chauffeur affilié Citybird) ainsi que les membres de l'UFTM (son Président Didier Heurtier, également gérant de la société de moto taxi marseillaise Trezalheure et ses différents adhérents) qui ont permis de collecter, à travers toute la France, des remontées qualitatives de chauffeurs professionnels roulant en moyenne plus de 5 000 kms par mois avec ou sans passager.

 


 


 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

VERDIER Thierry 18/06/2014 13:51

La Société SoluProTech est votre spécialiste dans les solutions de Sécurité, elle est situé°e en France, au Plessis-Trévise, dans le val de marne (94).
Nos équipements de protection individuelle:
Chaussures a usage professionnel
Harnais - Amarrage - Antivhute - Bloqueurs - Mousquetons - Cordes - Poulies
Lampes Frontales
Masque Anti Poussières
Masque de soudage
Masque respiratoire
Protection auditive
Protection de tête
Lunettes de protection
Protection du visage
Système de de protection respiratoire

http://www.soluprotech.com