Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 17:54
C'est une question que l'on me pose souvent : la voie créée sur l'autoroute A1 pour permettre aux taxis de redescendre plus vite sur Paris et désengorger la base arrière de Roissy complique-t-elle la vie des motos taxis en donnant plus de fluidité aux taxis ?

Pour ma part, dès que j'ai entendu parler de cette voie, j'ai au contraire pensé qu'elle contribuerait à accentuer la demande en motos taxis et ceci pour plusieurs raisons :

- si les taxis ne veulent pas redescendre sur Paris, ce n'est pas parce que les embouteillages leur rallongent les trajets, mais plutôt parce que partir de Roissy est quasiment l'assurance d'une course bien rémunérée, alors que Paris est le risque de petits trajets à 10 Euros l'unité, peu intéressants....

- l'A1 n'est qu'une des voies d'accès pour l'Aéroport de Roissy : l'A3, l'A86 permettent à une clientèle des banlieues Est et Ouest de rejoindre l'Aérogare. Donc penser que la bande réservée aux taxis allait impacter fortement l'activité des motos taxis dont Roissy ne représente finalement aussi qu'une partie de l'activité, est un peu exagéré. A titre d'information, le trajet Roissy Paris par l'A1 représente moins de 5% du CA d'une société comme Citybird.

- une fois arrivé à la Porte de la Chapelle et malgré toutes les voies réservées aux taxis, les ennuis ne sont pas finis pour les taxis comme pour les autres automobilistes et si on devait chiffrer la clientèle descendant de Roissy qui s'arrête à la Porte de la Chappelle, je pense qu'on n'arriverait pas à un gros chiffre...

- une voie de circulation en moins pour les voitures en revanche, à l'instar de ce qui se passe sur Paris, c'est encore l'assurance de complications accrues pour le reste des automobilistes et là... du pain béni pour les motos taxis...

J'ai lu récemment dans un article du magazine l'Express que Mr Nicolas Rousselet, Président du Groupe G7, estimait que cette voie spéciale Taxis équivalait à 1000 licences de plus de taxis à Paris... je dois avouer être un peu surpris par ce chiffre peu étayé, qui ressemble plus à donner de l'eau au moulin des syndicats de taxis qui n'ont peur que d'une chose : que les licences de taxis se multiplient et que le gateau soit partagés en plus d'acteurs..... ce qui franchement, doit également plaire aux motos taxis : en effet, la relative pénurie d'offre par rapport à la demande a fortement contribué à l'essor des motos taxis à Paris et continue d'y contribuer

Partager cet article

Repost 0

commentaires