Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 20:43
Peut être un coup de tonnerre en préparation sur le marché du moto taxi : d'après nos informations, Honda aurait décidé, à partir de 2010  d'exclure des garanties contractuelles l'usage professionnel de ses véhicules. Ainsi, une panne survenue dans l'exercice du moto taxi ne serait plus couverte par la garantie constructeur.

Il faut à priori distinguer la garantie légale (qui couvre tout risque de vice caché) de la garantie contractuelle.

Pourquoi une telle décision : la Goldwing est à la base une machine conçue pour le marché américain et les longues traversées de la route 66, rythme peinard et passage de vitesse limité. Choisie par les motos taxis tant pour le confort conducteur et passager que pour sa souplesse de conduite, elle concerne désormais près de 80% du marché des motos taxis, le reste étant trusté par les Burgman 650 et quelques K1200LT. Il semble cependant que l'usage du motot taxi parisien met à rude épreuves ces machines qui ne sont pas forcément conçue pour enchainer les passages de vitesse en mode intensif et les variations fortes de vitesses sur de courtes distances. Ainsi, il est vraisemblable que le nombre de boites de vitesses ayant fait l'objet de casse, ait contraint Honda à revoir sa politique de couverture lié à l'usage professionnel de ce véhicule, pour des question évidentes de rentabilité économique,le coût d'un changement de boite de vitesse étant évalué à peu près à 3000 Euros.

gold_tour_eiffel_1-copie-1.jpg
Si cette information est avérée, elle peut fragiliser l'économie même du moto taxi : en effet, les chauffeurs ayant déjà fait un investissement conséquent se retrouveraient confronté au risque financier lié à une défaillance possible de son outil de travail non couvert par la garantie. Ce risque est ensuite doublé par la perte d'exploitation engendrée par la non disponibilité du véhicule le temps des réparations.

Alors la question  légitime est la suivante : une telle pratique est-elle légale ? A priori, sur la garantie contractuelle, le constructeur peut exclure certains usages, contrairement à la garantie légale qui est faite pour couvrir les vices cachés éventuels. Dans la pratique, un recoiurs devant le Tribunal est toujours possible pour le possesseur d'un véhicule qui jugerait que le constructeur n'a pas rempli ses obligations en refusant pour une raison précise de faire respecter la garantie.

Cette officialisation 2010 d'intégrer les usages professionnels fait suite à des cas déjà avérés en 2009 de non couverture au titre d'un usage "anormal" du véhicule par des motos taxis, ainsi que le relatait le site Motoservices dans un article issue de la bien nommée rubrique "coup de gueule"...rappelant en effet que pour un véhicule dont le coût d'acquisition s'élève à 27 000 Euros... et dont le moto taxi représente une grosse part des ventes , c'st une peur dur à avaler.

Renseignements pris, il semble que Suzuki ne suive pas dans cette voie qui risque de voir les ventes de véhicules à destination des motos taxis se déporter vers d'autres modèles que la sacrosainte Goldwing ....une nouveauté qui, en temps de crise risque de relancer le débat sur la pertinence des modèles à utiliser..En période de crise, nulle doute que les constructeurs en général risquent de se montrer plus exigents sur l'usage des véhicules pour supporter le coût des réparations dans le cadre de leur garantie.

Plus que jamais, il devient nécessaire de rouler calmement et en respectant les recommandations pour éviter les risques inutiles....






Partager cet article

Repost 0

commentaires