Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 15:24
Rare pays où la concurrence sur le transport de personnes  est aussi peu ouverte (quasi monopole des taxis) , la France a toutefois la chance d'avoir des personnes qui s'intéressent de près au sujet. Ainsi, une conférence Internationale sur le taxi et autres modes individuels de déplacements de personnes a eu lieu en Septembre 2007 à Lisbone.

C'est en effet au Portugal que s'est tenue la première conférence Européenne sur le taxi, organisée par Richard Darbera (chercheur au CNRS) dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité ,sous le haut patronage de Jacques Barrot,Vice-président de la Commission européenne et de Michel Delebarre, Président du Comité des Régions de l’Union européenne En partenariat avec la Ville de Lisbonne,Veolia Transport, Gfk et la compagnie aérienne TAP.

Le colloque a permis d'étudier les solutions développées par nos confrères européens mais aussi d'autres continents.

Le moto-taxi était bien entendu présent dans la conférence, mais surtout au titre des enjeux économique que cette activité apporte dans les pays en voie de développement (exemple au Togo, Brésil, ..). Cependant, et grâce à Monsieur Darbera, l'expérience française du "moto taxi" a pu être reconnue et citée en exemple, permettant ainsi de l'identifier comme l'une des solutions à la mobilité urbaine dans les grandes capitales euroépenne et plus particulièrement à Paris. Mr Darbera a en effet convié Cyril Masson de Citybird à présenter son activité, son organisation et le type d'apport que représente un tel service sur les utilisateurs type du service de "moto taxi" en milieu urbain

A noter toutefois et pour symboliser le fossé qui sépare le modèle français se ses confrères européens où la concurrence est plus ouverte à d'autres acteurs (Véolia est ainsi très présent sur d nombreux marchés du transport de personne en voiture en Europe, Londres est un marché où cohabitent parfaitement les taxis officiels et les mini cabs privés et régulés, ..) la discussion d'un autre temps avec un interlocuteur de la Gescop (fédération de taxis parisiens) mettant un point d'honneur à défendre l'appellation "taxi" et l'interdiction évidemment bien fondée par la loi pasqua de ne pouvoir associer ce terme à une moto, sans faire "un tort considérable" à l'activité.

Pour tout savoir sur l'Insitut de la Ville en Mouvement et le colloque organisé à Lisbonne (intervenants, groupes de discussions, exemples de mobiilité urbaine dans le monde) :
link.




Partager cet article

Repost 0

commentaires